Comment bien choisir la forme de son entreprise ?

Avec les possibilités de forme juridique offertes par le législateur, choisir un format pour son entreprise devient un réel casse-tête pour les jeunes entrepreneurs. Il entraine en effet de nombreuses conséquences sur le développement de l’entreprise et sur les responsabilités des associés. Une question se pose alors essentiellement, quel est le format qui convient à sa société ? Découvrez ici toutes les solutions à vos interrogations.

Les entreprises individuelles

Si votre choix se tourne vers l’entreprise individuelle, vous pouvez choisir entre deux régimes. Le premier choix est le régime fiscal et social simplifié qui est appelé micro entreprise. Le second choix est l’EI (Entreprise Individuelle) et l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limité). La particularité de ces formes c’est que leur patrimoine se confond avec celui du dirigeant. Ainsi les dettes de l’entreprise sont les dettes du dirigeant. Les créanciers pourront donc suivre les dirigeants jusqu’à leur patrimoine personnel. Toutes les entreprises individuelles sont des sociétés de personnes et dépendent de l’impôt sur le revenu.

La catégorie des sociétés

Si votre choix s’est tourné vers un statut de société, vous devrez par la suite choisir entre la SARL, la SAS ou la SA. Mais la SA est coûteux et plus adapté aux grandes entreprises avec de nombreux actionnaires. Sachez que votre choix aura toujours des conséquences sur le mode de fonctionnement de la société, sur sa fiscalité et sur le régime social du dirigeant et la fiscalité de ses revenus. Les sociétés engendrent des capitaux donc elles peuvent être fiscalisées soit à un régime du réel à l’impôt sur le revenu soit à un régime du réel à l’impôt sur les sociétés.
Le choix du statut juridique est une étape compliqué où divers critères tant personnels que professionnels se mélangent et sont à prendre en compte.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top